Les musiques endormies

Le milieu des musiques populaires, traditionnelles et folkloriques représente aujourd’hui en Suisse romande une myriade de pratiques bien ancrées dans le paysage culturel de ce coin de pays : des musiques vivantes.

Lorsque l’on s’interroge sur les origines de ces pratiques, sur les sources musicales qui ont permis de les fonder, force est de constater que la question reste peu étudiée et sous documentée.

Une chorale, une fanfare, un ensemble folklorique ou un groupe de musique actuelle qui souhaite monter une pièce authentiquement romande qui n’ait pas été composée au siècle passé par une personne bien identifiée va se retrouver face à des répertoires existants certes, mais peu accessibles et peu fournis.

Les sources de ces partitions sont parfois issues de collectage, cette pratique visant à enregistrer ou à relever les airs auprès des anciens et des anciennes qui s’en souviennent encore. Ou alors de cahiers de musique manuscrite, dans lesquels les musiciens routiniers notaient leur répertoires.

Certains de ces collectages et de ces cahiers existent toujours, conservés chez des personnes passionnées, dans des fonds d’archives des bibliothèques publiques, oubliées dans des greniers de particuliers ou perdues dans les archives de fanfares et de groupes folkloriques.

Une petite partie seulement de ces sources a bénéficié d’une publication, que ce soit sous forme d’anthologie, d’enregistrement, d’étude ou d’interprétation.

Voilà pourquoi nous voulons réveiller ces musiques endormies !

Publié le